Rencontre avec Julien du compte @papou_cuisine

Parents, Recette

Avec Julien nous avons parlé de l’aventure @papou_cuisine et de diversification alimentaire. Conseils et astuces pour tous les jours sont au rendez-vous !

La semaine dernière j’ai eu le plaisir de discuter (par téléphone confinement oblige 😉) avec Julien Pavis, cuisinier et créateur du compte @papou_cuisine. Sur son compte Julien partage avec sa communauté des recettes de cuisine simples et équilibrées pour les enfants selon les âges. Vous pouvez alors cuisiner des plats différents et bons en compagnie de Julien et de sa fille Romy.

J’ai vraiment adoré le compte de Julien qui interviens sur une vraie problématique pour les parents : qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Les recettes sont bien faites, adaptées aux besoins des enfants et elles donnent l’eau à la bouche. Ce fût donc un vrai plaisir pour moi de discuter avec Julien de son histoire et surtout de diversification alimentaire.

Bonne lecture !

Pourriez-vous commencer par vous présentez ainsi que l’objectif de votre compte @papou_cuisine ?

Je m’appelle Julien Pavis, j’ai créé @papou_cuisine le 2 janvier 2020 depuis 5 mois environ. J’ai créé ce compte tout simplement parce que j’ai eu la chance que Romy vienne au monde et c’est la plus belle chose pour moi. Alors je me suis dit pourquoi pas mettre mon métier (de cuisinier) au profit des enfants et des parents. Le but n’est pas de pointer du doigt les industriels et les plats tout prêts mais de mettre en avant une cuisine bonne pour la santé avec des ingrédients principalement BIO et de saison. L’objectif est d’aider les parents à faire à manger facilement, à faible coût pour leurs enfants et surtout de partager ce moment de cuisine ensemble. Il était grand temps que cette idée émerge ! J’avais cette envie depuis 1 an environ et puis c’est Talissa de ON CONCEPTION (agence de conception à Genève) qui m’a poussé à me lancer. Alors j’ai commencé par une recette simple et le concept a pris rapidement.

💬 “Il est plus difficile de faire à manger à un enfant qu’un adulte surtout selon les âges.”

Pourquoi la diversification alimentaire est-elle si importante pour vous ?

Aujourd’hui, je souhaite que les enfants connaissent le vrai gout de la carotte, de la tomate, des haricots verts et non pas le goût des légumes industriels. Pour notre part, nous avons la chance d’avoir une ferme BIO à côté de chez nous ce qui est un vrai plus mais il y a aussi des magasins BIO. Romy à de ce fait l’opportunité de connaitre le vrai goût des légumes. Beaucoup d’adultes ne connaissent pas le vrai gout des légumes, il était donc important pour moi qu’elle connaisse le vrai goût des aliments.

🐥 Diversification alimentaire : l’introduction d’aliments autres que le lait dans l’alimentation du nourrisson.

Quand avez-vous débuté la diversification alimentaire ?

Nous avons commencé la diversification alimentaire de Romy à 6 mois sur avis de son pédiatre mais il est tout à fait possible de commencer dès 4 mois. Nous avons débuté à 6 mois avec la purée de Carotte (ce qui est totalement un choix personnel) parce que c’est un légume facile, doux et sucré : elle l’a tout de suite accepté !

✨ Faites goûter un légume à la fois pour ne pas mélanger les goûts. Une fois que bébé à tester chaque produit indépendamment on peut se permettre de les mélanger entre eux et même avec des épices (Le palais des petits est très sensible comparé à un palais adulte, les épices sont donc à manier avec précautions).

Comment avez-vous procédé pour débuter la diversification alimentaire ?

On s’est d’abord consacré à la purée, puis à la DME qui est totalement un parti pris. Les avis divergent sur ce sujet et j’entends les critiques mais pour moi c’est une bonne méthode. Ce qu’il faut, c’est faire les choses bien pour que les petits ne puissent pas s’étouffer avec des morceaux assez gros, facile aussi à mâchouiller. L’important c’est surtout d’écouter l’enfant, ses besoins et ses envies. Le forcer à manger ne sera jamais bénéfique. Cette étape peut commencer dès que l’enfant se tiens debout et que l’enfant peut tenir les choses en mains et obligatoirement sous la surveillance d’un adulte.

L’enfant découvre alors en autonomie les gouts, on peut ainsi assister à la découverte de l’enfant et ces moments sont un vrai bonheur. Il commence aussi à se sentir grand et indépendant grâce à cette démarche et ça c’est super !

La peur de l’étouffement est légitime, je peux comprendre les parents qui ont ce type d’inquiétudes. Cependant quand on fait les choses correctement, qu’on taille les légumes de la bonne manière et qu’on le surveille c’est un vrai bon moment de partage et de très bons souvenirs.

🐥 DME (Diversification alimentaire menée par l’enfant) : Elle consiste à respecter l’autonomie de l’enfant pour sa diversification alimentaire, ce qui ne peut passer par des éléments liquides ou en purée puisque le tout petit n’est pas prêt à s’alimenter à la cuillère. On ne proposera donc pas de purée ou des soupes mais des aliments solides, entiers, sous forme de bâtonnets, en gros morceaux, cuits ou crus. Ainsi il choisit ce qu’il va manger dans son assiette, dans quel ordre et comment.

Légumes, fruits, protéines, produit laitiers, par quoi faut-il commencer ?

Les légumes dans un premier temps avec les fruits puis en fonction de l’âge : vers 9 mois on commence à intégrer les protéines le midi (parce qu’ils font travailler le métabolisme donc pas avant d’aller se coucher). Au fur et à mesure, on peut ajouter des matières grasses, on ne parle pas de fastfood évidemment mais des huiles d’olives, de raisin ou autres.

En parlant des protéines, on intègre aussi les œufs en commençant avec le jaune, un tiers de jaune d’œuf ou un demi jaune d’œuf par semaine, c’est largement suffisant (sur avis de mon pédiatre). Les poissons également mais principalement blanc comme le cabillaud, les autres poissons arriveront plus tard car ils sont gras donc on limite ces apports. En termes de viande on se concentre sur le poulet et le bœuf en viande hachée notamment mais on évite le porc qui est assez gras.

J’ai ajouté les laitages également mais nous avons fait le choix d’exclure le lait de vache. Ce sont donc principalement des laits végétaux, du lait de brebis et quelques fromages. On privilégie le lait d’amande ou le lait de riz pour les pancakes par exemple (recette succulente à retrouver sur le compte de papou_cuisine). Aujourd’hui on a la chance d’avoir les alternatives, ce qui n’était pas le cas 20 ans en arrière alors autant en profiter ! Notamment pour les gens qui sont allergiques ou intolérant.

⚠️ Dans la cadre de la diversification alimentaire, on veille bien à la propreté et à la cuisson des aliments. On évite également d’ajouter sel, poivre et autres assaisonnements.

Avez-vous privilégié certains aliments plus que d’autres ?

Je mets un point d’honneur sur les légumes mais Romy qui à 17 mois commence déjà à faire son tri. Par exemple, elle adore la patate douce et elle mange à nouveau du chou-fleur alors qu’avant qu’elle n’aimait pas. Les premiers mois j’ai fait pas mal de courgettes et maintenant elle n’en veut plus. Donc on suit avant-tout ses envies et ses humeurs mais on privilégie surtout les produits de saisons. Il n’est pas question pour moi de faire manger des fraises à Romy au mois de décembre. À mon sens, cela fait partie de son éducation, de lui apprendre que les bons produits, ils se mangent au bon moment. Quand elle sera grande, elle ne demandera pas à manger du potimarron en juillet, elle saura qu’il y a un temps pour tout.

💬 “Tout ce qui se passe dans l’assiette lui serviront dans la vie.”

Quels sont les aliments à éviter avec les petits ?

Les légumineuses sont à bannir comme les haricots blanc car ils sont trop riche en fibres. Les fruits à coques comme les amandes également, à cause des allergies mais ce sont aussi des petits morceaux qui peuvent être dangereux. Il vaut mieux attendre 1 an – 1 an ½ pour commencer les fruits à coques en purée, dans un yaourt ou en granola par exemple. Il faut également éviter les crudités, globalement tous les aliments doivent être très bien cuits notamment les fraises.

Les aliments doivent-ils forcément être servis en purée ?

Pour les enfants dans la tranche d’âge 4 – 6 mois on commencera effectivement par la purée. La texture doit être la plus lisse possible notamment pour la digestion qui est plus facile dans ce cas-là Et puis au fur et à mesure vers les 9 mois on va commencer à faire des écrasés à la fourchette ou avec des petits morceaux. Puis à partir de 12 mois on va commencer à lui donner des morceaux, notamment parce que bébé commence à avoir des dents.

Si l’enfant n’est pas curieux et ne veut pas goûter, comment faire ?

Je pense que tous les bébés sont curieux et vont vouloir gouter. Certains soirs sont seulement plus difficiles que d’autres.
La semaine dernière j’avais préparé une belle assiette avec du poulet à Romy qu’elle m’a rendu tel quel. Finalement, le lendemain je lui ai reproposé et elle l’a mangé. Cela dépend aussi de ses envies et de ses humeurs, il faut savoir écouter ses besoins. Certains jours on va préférer le biberon parce que bébé est fatigué. Les enfants sont comme les adultes, certains soirs, nous sommes fatigués et nous ne voulons pas trop manger, avec les enfants c’est pareil.

Comment faire quand bébé n’aime pas un aliment ? On réessaie ?

Malheureusement je n’ai pas de recette miracle, chaque enfant va à son rythme, il peut adorer puis détester les brocolis. L’important c’est aussi de mettre de l’amour dans l’assiette, comme au restaurant quand on vous sert une belle assiette, avec un beau dressage, l’assiette à l’air appétissante. Je mets un point d’honneur à faire de belles assiettes, évidemment nous ne sommes pas dans un restaurant gastronomique. Mais je vais faire des formes, rajouter une branche de thym (lavée préalablement), de la ciboulette, ajouter des couleurs parce qu’on est toujours attirer par ce qui est beau. Si pour un enfant les légumes sont compliqués, la purée de brocolis peut être mise dans une assiette en forme d’animal qui attirera l’œil de l’enfant et l’attention de l’enfant. Romy adore les animaux alors quand on fait deux purées on s’amuse des fois à faire des têtes de panda.

💬 “L’intérêt est d’amener un aspect ludique pour attirer l’enfant mais ne pas le forcer. S’il n’a pas envie on passe autre chose et on réessayera une prochaine fois.”

Comment faire pour gagner du temps en cuisine ?

Le batch cooking peut être facilement réalisable ! Nous avec ma femme, nous l’avons mis en place nos jours de repos. Nous faisons les courses en amont, on achète en plus grosse quantité et pendant que bébé fait la sieste on cuisine. On fait 10 purées de carottes, de brocolis, de fenouil et ensuite on prépare des portions. Ainsi on va pouvoir avoir des portions prête à l’emploi et cela facilite le quotidien. Le soir ce n’est plus la panique, on décongèle en avance, le matin ou à la minute aussi. Cela nous demande assez de temps d’un coup mais finalement je préfère passer ce temps en cuisine qu’à faire les magasins pour acheter des plats tout prêt. En plus, c’est un moment de partage également avec ma compagne, on passe du temps en cuisine à deux et on contribue à la bonne alimentation de notre fille.

💬 “Pour moi cuisiner pour mon enfant c’est avant-tout un plaisir.”

✨ La marque pour bébé BEABA fait des compartiments et pots que l’on peut mettre au congélateur et qui permettent de préparer des portions en avance facilement.

 Qu’est ce qui est le plus rapide ? Faire plaisir à son enfant en prenant le temps de cuisiner ou prendre sa voiture et acheter un plat tout prêt. Même si les plats préparés peuvent être très bons (je pense notamment aux petits pots POTPOTAM) mais qui ont aussi un coût surtout si on a plusieurs enfants. Prendre le temps c’est bien, et notre enfant nous remerciera de ce moment de partage.

🐥 Batch cooking : C’est simplement le fait de préparer tous les repas de la semaine en une seule session de cuisine. C’est pratique, économique et un véritable gain de temps.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Je suis en train d’écrire un livre en partenariat avec Montessori Family qui est destiné aux enfants de 0 à 12 mois. Il y aura des recettes faciles, ludiques, de plaisirs pour les enfants et pleins de surprises. C’est un livre adapté pour les enfants, on sort des sentiers battus ! On parle également de pédagogie Montessori dans ce livre avec des astuces, mais aussi des questions participatives.

J’ai la chance de pouvoir faire cela, et si je peux toucher une minorité de parents et les aider, c’est le principal ! Souvent ce sont les idées qui manquent aux parents, alors si on possède un livre, des idées, ce sera plus facile pour tous. L’objectif est vraiment de proposer quelque chose de facile et ludique.

💬 Je veux que ma communauté se retrouve dans mon compte, dans mes problématiques du quotidien, alors dans mes recettes il n’y a pas de superflus.

Le livre sortira d’ici fin juillet et d’autres tomes sont déjà prévues ! Restez connectés !

Ce fut un vrai plaisir pour moi de discuter avec Julien qui respire la bonne humeur et la bienveillance ! J’espère que vous avez pris autant de plaisir à nous lire que nous à discuter. En attendant le livre de Julien, je vous invite à le rejoindre sur son compte Instagram : @papou_cuisine !

Bon appétit ! 🥕

PS : Un grand merci à Julien qui a répondu avec beaucoup d’enthousiasme à mon invitation, j’espère que nous aurons encore le plaisir d’échanger ensemble. Bonne continuation et vive la cuisine !

Retrouvez-nous sur Instagram :

Purée de potimarron et cumin à la dinde (Dès 6 mois)

Découvrez notre recette de saison : la purée de potimarron et cumin à la dinde. Vous pouvez...

7 activités manuelles d’hiver pour enfants ❄️

L'hiver n'est pas toujours la saison la plus facile pour occuper ses enfants à l'intérieur !...

10 produits de toilette pour bébé au naturel 🌿

Voici un résumé des 10 produits à retrouver dans votre salle de bain pour prendre soin de bébé...

Coup de cœur #Novembre 2020

Retrouvez nos coups de cœur du mois de Novembre, des produits pour les petits mais aussi pour les...

Rencontre avec Morgan de Beebs

Nous avons échangé avec Morgan, l'un des deux fondateurs de l'application Beebs afin de parler de...

Les soins naturels pour les petits par Poupon Cosmétiques

Aujourd’hui nous avions envie de vous faire découvrir une petite pépite de l’entrepreneuriat...

Coups de cœur #Septembre 2020

Nous revenons avec une belle sélection de produits pour la rentrée ! Parlez-nous de vos coups de...

Coup de cœur #Avril 2020

Pour nous changer les idées, voici quelques créateurs que j’aime particulièrement ce mois-ci. Vous verrez vite que malgré le confinement ma tête est belle et bien en été. Cependant, je vous présente beaucoup de décorations et d’objets du quotidien ce mois-ci, sûrement parce que je passe beaucoup de temps à la maison ahah.

Rencontre avec Léora et Éloïse de Léoïsa

Il y a quelque temps, j’ai découvert la marque Léoïsa sur Instagram. Je dois l’avouer ce fut un coup de cœur instantané : les couleurs, les coupes et la douceur de cette marque fondée par deux sœurs m’ont séduite. Alors je suis partie à la rencontre d’Éloïse et Léoïsa afin de leurs posé quelques questions sur le lancement de cette première collection.

Coup de coeur #Mars 2020

Vêtements, accessoires, lifestyle ou petite puériculture, voilà nos coups de cœur du mois ! Photo...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.